Bertrand Levrat

Fonction 
Directeur général
Hôpital/Société 
Hôpitaux universitaires de Genève
Biographie 

Après des études de droit à Genève et un brevet d’avocat, Bertrand Levrat se dirige vers le Comité international de la Croix-Rouge. Il enchaîne les missions de la Bosnie-Herzégovine à la République démocratique du Congo, en passant par la Birmanie, les Philippines, la Colombie, le Népal ou le Sri Lanka. Il sera successivement délégué, chef de sous-délégation, conseiller juridique pour l’Asie et l’Amérique latine et représentant du CICR auprès des Nations Unies à New York.

Après ce parcours diversifié de sept ans, alliant les réalités du terrain et la diplomatie humanitaire et fort d’une large expérience en matière de négociations, Bertrand Levrat revient à Genève, ville de ses racines où il continuera un engagement en faveur des personnes en difficultés. Durant trois ans, en tant que directeur adjoint à la direction générale de l’action sociale, il assume la responsabilité des politiques en faveur des personnes handicapées et des toxicodépendances. Il contribue aussi à la création de l’office cantonal des assurances sociales et au rétablissement du fonctionnement de l’office cantonal AI.

Cette fonction lui permet d’acquérir d’excellentes connaissances de la politique sociale genevoise. Il est ensuite nommé directeur général de l’Hospice général, institution genevoise de 1’000 collaborateurs en charge des personnes à l’aide sociale et des requérants d’asile. En neuf ans, il réforme profondément cette institution en difficultés tant structurelles que financières et la dynamise dans son cœur de métier en faveur de la dignité des individus dont elle assume la charge. Sous san direction, l’Hospice général retrouve un équilibre financier pérenne et une gestion rigoureuse.

En juin 2013, Bertrand Levrat est nommé directeur général des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG). Depuis lors, il relève pas à pas les nombreux défis qu’il rencontre à la tête de cette grande institution de 10'826 collaborateurs, 1,8 milliard de francs de budget, 59'000 cas hospitaliers et 991'000 prises en charge ambulatoires annuelles. Ainsi, pour 2015 par exemple, Bertrand Levrat donne la priorité à un certain nombre d’actions qui répondent essentiellement aux besoins de la population, tels que la diminution de l’attente aux urgences, l’augmentation de l’offre opératoire et le soutien à la médecine de pointe, et également aux besoins des collaborateurs en améliorant leur satisfaction au travail par le biais de différentes mesures.

Bertrand Levrat est marié et père de deux enfants de 16 et 12 ans.